Blog Section Jura - Jura Bernois

nappez

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christian Nappezco-président

Cédric Gigon, secrétaire  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Christine Gerber
Julien Boillat
Philippe Haeberly
Charly Bringold
Patrick Lovis
Martial Monnerat
Willy Bigler
Roger Grossniklaus

Manifeste: la libéralisation des marchés génère l'insécurité planétaire

Projet de la section Uniterre JU.JB 24 déc.2014. En débat

LA LIBERALISATION DES MARCHES AGRICOLES ET ALIMENTAIRES GENERENT L’INSECURITE PLANETAIRE !

Le Conseil fédéral veut à tout prix ouvrir les marchés agricoles et alimentaires pour les annexer de facto aux marchés mondiaux boursicotés. Il transfère ainsi la responsabilité de la sécurité alimentaire qui incombe à l’Etat, aux lois du marché libéralisé dominé par l’agro-industrie et le business alimentaire planétaire. Ces marchés sont par nature instables du fait qu’ils dépendent de la bourse financière et de 2,5 milliards de producteurs tributaires, en plus des alés de la nature, des vicissitudes des mêmes marchés.

...

31 oct 13: Une initiative sur la souveraineté alimentaire?

Débattons ! Construisons !

Une initiative populaire autour de la souveraineté alimentaire ? Pourquoi ? Avec quel contenu ? Est-ce une chance de lancer un débat citoyen de fond ou est-ce un projet trop ambitieux ? Trouverons-nous des alliés ? Y a-t-il des membres ou des sympathisants déj prêts faire signer et enchantés par un tel projet ? Voil des questions qui méri...

PA 14-17 : la reconquête de l’unité paysanne se gagnera par une mobilisation générale contre l’ouverture du marché laitier, pas avec un référendum

PA 14-17 : la reconquête de l’unité paysanne se gagnera par une mobilisation générale contre l’ouverture du marché laitier, pas avec un référendum

Attaquer la PA 2014-2017 sous l’angle « il y a trop d’écologie, on veut produire suisse » revient à dire « on est prêt à en faire plus pour le même prix à nos risques est péril ! ». La nébuleuse partisane de lancer un référendum esquive le facteur déterminant qui pèse sur les producteurs et qui les met à juste titre en colère : c’est de produire toujours plus pour toujours moins d’argent. Elle esquive également une attente de la population qui veut plus de nature dans son assiette. Certes cette politique fédérale qui impose plus d’écologie et plus de rendement conduit à une rationalisation destructive, mais les référendaires en voulant produire d’avantage ne s’en écarte pas.

...

Lettre ouverte au directeur de l'OFAG, M. Bernard Lehmann

Le 9 novembre dernier, sur les ondes de la radio romande, vous commentiez avec enthousiasme, Monsieur le directeur de l'Office Fédéral de l'Agriculture, une étude-sondage sur l'agriculture suisse. Dans votre élan, donnant votre point de vue sur la disparition en 2011 de 1400 exploitations agricoles, vous donniez l'impression de vous réjouir, que c'était là « l’expression de la bonne santé de notre agriculture, elle se porte bien (!), les hectares ainsi libérés sont repris par d'autres, les voisins ».

...

Lettres de lecteurs

QUESTIONS AU DIRECTEUR DE L'OFAG

Monsieur Lehmann, lors de votre conférence du 6 juillet dernier à Yverdon les Bains, vous avez brossé les perspectives de la politique agricole de la Confédération. Pour le moyen et long terme, vous soulignez -sur le plan mondial- les limites des ressources naturelles: eau, productivité des sols, des plantes et des surfaces agricoles utiles devenant des facteurs limitants pour nourrir la planète. Constat incontestable que nul ne remet en cause. Ce qui l'est moins, c'est que vous prenez comme argent comptant les méthodes de production agricole actuelles commandées par le néo-libéralisme. C'est sous la petite phrase anodine "la Suisse ne peut pas se soustraire au monde" que vous enfermez le débat pour passer à la cuisine interne qu'elle nécessite: davantage de production, d'écologie, augmentation des revenus paysans (?), diminution des paiements directs et subventions. Vous persistez à construire une politique agricole sur l'actuelle -qui est en pleine faillite, dégénérative: dans le monde, des centaines de millions de petits paysans et leurs enfants sont jetés sur les routes de l'immigration ou dans les bidonvilles, un milliard d'affamés.

...

Activités récentes de la section

Activités récentes de la section

Stand au Marché Bio de Saignélégier, 15-16 septembre 2012

 

Table Ronde et débat public  Crise laitière où va t'on?, 2 avril 2012

AVEC: Andreas Aebi, Conseiller national, producteur de lait à Alchenstorf Christophe Eggenschwiller, Directeur de la MIBA Benjamin Henchoz, Président de Prolait. Daniel Koller, Secrétaire romand FPSL Patrice Dubosson co-Président de la commission lait à Uniterre, producteur de lait à Troistorrents

...