Mobilisation: la déclaration des droits des paysans - à bout touchant!

DroitsPaysans2017visuel-webLes origines

Depuis le début des années 2000, La Via Campesina a initié un processus pour obtenir une Déclaration internationale sur les droits des paysans reconnue par l’ONU.

Entre 2002 et 2008, le processus était d’abord interne : identifier les violations systématiques de nos droits dans les différents pays en réalisant plusieurs rapports co-rédigés par La Via Campesina, FIAN et Cetim. Cela nous a amené à préparer une première déclaration venant du milieu paysan qui a été adoptée par La Via Campesina en 2009.

 Entrée à l’ONU

En 2010, nous nous sommes approchés du Conseil des Droits de l’Homme qui a accepté, sur la base de notre déclaration, de réaliser une étude complémentaire. Celle-ci a conclu à la nécessité de rédiger une Déclaration de l’ONU incluant les droits existants touchant de près les paysans et de compléter le droit existant par de « nouveaux droits » tels que le droit aux semences, le droit aux moyens de production, le droit à la terre, le droit au revenu, à la souveraineté alimentaire. Un groupe de travail intergouvernemental a ainsi été institué en 2012. Il a été chargé de rédiger la Déclaration sur la base de notre premier document. 3 sessions de négociations ont eu lieu en 2013, 2015, 2016.

La 4ème session de négociation entre Etat, avec la participation de la société civile, se tiendra du 15 au 19 mai 2017. Il se pourrait que ce soit la dernière occasion pour les Etats, comme pour la société civile, de faire des commentaires sur le texte. La Déclaration pourrait ainsi être votée par l’Assemblée générale du Conseil des Droits de l’Homme en 2018 déjà, au plus tard en 2019.

Une mobilisation indispensable du 15 au 19 mai 2017

Le travail de La Via Campesina est de longue haleine puisque le processus a démarré il y a 15 ans. Cette Déclaration aurait l’avantage de regrouper dans un seul texte tous les droits indispensables au maintien et au développemeent d’une agriculture paysanne vivante à travers le globle, garante de l’alimentation de la population. Nous devons nous mobiliser pour faire connaître ce processus car il apporterait une véritable plus value à notre lutte quotidienne pour notre agriculture, en Suisse comme ailleurs.

C’est l’occasion de mettre une pression sur les délégués qui négocieront les détails du texte en mai 2017.

Uniterre et ses alliés prévoient ainsi plusieurs moments clés de mobilisation pendant la semaine du 15 au 19 mai :

 

Pré-programme

Lundi 15 mai, 9h-11h, place des Nations: Mobilisation sur la place des Nations, avec les paysans locaux et les alliés. Ici comme ailleurs, l’agriculture paysanne veut vivre! Nous voulons que l’ONU reconnaissent nos droits (aux semences paysannes, à la terre, au revenu, aux moyens de production, à la souveraineté alimentaire)!

 

Mercredi 17 mai, 19h, Uni-Mail: grande soirée publique «relocalisons nos systèmes alimentaires, ici et ailleurs; une contribution positive pour le bien-être de la planète et de la population». Echanges de pratiques entre paysans, pêcheurs, peuples nomades et consommateurs venant des différents coins du globe.
Soirée organisée avec Uniterre, Alternatiba Léman, La Via Campesina, Forum mondial des peuples pêcheurs (WFFP), Alliance mondiale des peuples nomades indigènes (WAMIP), Uniterre, TourneRêve, Supermarché Participatif Paysan (SPP).

 

Jeudi 18 mai, 19h, Palais Eynard: grande soirée publique «Conserver et promouvoir le droit aux semences des paysan-ne-s; expériences pratiques au Sud et au Nord» avec la participation d’acteurs locaux et internationaux (délégués paysans de Suisse, France, Afrique du Sud, Sénégal et ONG).
Ouverture de la soirée par Mme Sandrine Salerno, Conseillère administrative de la Ville de Genève. Apéritif offert par la Ville de Genève. 
> flyer de la soirée "semences" du 18 mai au Palais Eynard
En raison des places limitées pour la soirée du 18 mai, merci de vous inscrire: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Soirée organisée par Uniterre, Pain pour le prochain, FIAN-CH, Swissaid Genève, Action de Carême, Longo Maï, Cetim, World Council of Churches- Ecumenical Advocacy Alliance, International Baby Food Action Network (IBFAN-GIFA), HEKS/EPER, etc.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Soirée soutenue par: Ville de Geneve Avec le soutien Web CMJN  logo-FGC-2l

 

 

> flyer des mobilisations de la semaine du 15-19 mai

Ne laissons pas les Etats seuls décider de notre sort. Sollicitons-les pour qu’ils fassent les bons choix, pour nous, producteurs d’aliments, mais aussi pour l’ensemble de la population de cette planète qui doit pouvoir avoir accès à des aliments sains, de qualité et locaux !

>Découvrez des interviews vidéos de paysannes et paysans, d’alliés, sur l’importance de cette déclaration