L’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire a été fondée

P1030901Après une longue phase de préparation, l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire a été fondée le 21 septembre 2016 à Berne. Une trentaine de militant-e-s et membres de diverses organisations ont posé la première pierre d’une alliance la plus large et la plus diversifiée possible pour mener la bataille des votations.


Charles-Bernard Bolay, président d’Uniterre, a salué les personnes présentes. Après d’intenses discussions, les statuts ont été adoptés à l’unanimité. L’élection du comité a assuré comme désiré une bonne diversité générationnelle et une répartition équilibrée des sexes. La présidence de l’Alliance est assurée par Ulrike Minkner, paysanne Bio et vice-présidente d’Uniterre. Le comité est composé de Nicolas Repond, photographe et membre de SP-Fribourg ; Fernand Cuche, du parti des Verts et ancien secrétaire syndical à Uniterre ; Coline Choquet de l’association « Jeunes agriculteures sans terre » de Genève ; Levy Sharabi de l’initiative pour les semences Kokopelli ; Christian Hutter, un jeune maraîcher de la région de Zürich ; Christine Schilter des Jardins de Cocagne et l’Autre Syndicat ; Charles-Bernard Bolay, paysan et président d’Uniterre ainsi que de Valentina Hemmeler Maïga, secrétaire syndicale à Uniterre. Leur point commun : un fort engagement pour l’initiative « pour la souveraineté alimentaire ». Et c’est aussi à l’unanimité que le comité a été élu en bloc. Philippe Sauvin de l’Autre Syndicat avec Jean-Pierre Thévenaz de « Eglise et Monde Travail » se chargent de la révision des comptes.

La question des cotisations a été longuement discutée, notamment des tarifs différenciés selon la taille des organisations afin d’élargir au maximum l’alliance. Le budget annuel devrait être de 170’000.- pour 2017 et de 210’000.- pour 2018. Tous et toutes sont conscients qu’actuellement il est primordial de concentrer les efforts sur la recherche des moyens financiers nécessaires à cette campagne de votations.

Faute de temps, nous n’avons pas pu élaborer les commissions et les groupes de travail. Une prochaine rencontre est agendée pour traiter cette question, afin de permettre à la nouvelle structure d’être active et réactive le plus tôt possible. Rendez-vous le lundi 17 octobre à 19h, à Paulus Kirchgemeindehaus, Freiestrasse 20 (Raum H), à Berne. Toute personne intéressée est la bienvenue.

Toutes les discussions ont été menées avec force motivation et engagement, et je suis confiant dans la solidité de la base que nous avons fondée pour cette future campagne de votations.

 

Mathias Stalder