Le 2e forum de Nyéléni sur la souveraineté alimentaire rencontre un franc succès.

nyeleni pr imageAux médias

Le 2e Forum de Nyéléni, le plus grand rassemblement européen de défense du droit à la Souveraineté Alimentaire, s’est terminé dimanche à Cluj-Napoca en Roumanie. Il a réuni du 25 au 30 octobre 2016  plus de 700 personnes en provenance de 40 pays d’Europe. Parmi eux, figurent des membres de la société civile, à savoir des agriculteures-trices, des consommateurs-trices, des ONG, des peuples autochtones et des syndicats.

 

L’agriculture industrielle ainsi que les traités commerciaux comme le TTIP ou le CETA menacent l’agriculture paysanne. Dans le cadre du forum, les participants ont développé des plans d’actions et des stratégies afin de contrer l’emprise d’un tel système. Dans la déclaration de Nyéléni parue en 2011 (Krems), les participants expriment leur volonté de « poser les fondations afin que les humains puissent développer leur propre système agricole et alimentaire ». Quatre thématiques majeures ont été abordées lors du forum. Il s’agit des modèles de production alimentaire et de consommation, la distribution alimentaire, le droit aux ressources naturelles et aux biens communs ainsi que les conditions sociales dans les systèmes agricoles et alimentaires.

Uniterre, le syndicat des paysans et paysannes, a présenté son initiative populaire pour le droit à la souveraineté alimentaire et a reçu un retour positif de la part de nombreuses délégations. Celles-ci ont apprécié l’engagement helvétique et voudrait recueillir davantage d’informations sur le contenu de l’initiative afin de l’appliquer au sein de leur propre pays.

Les membres du mouvement Nyéléni comprennent la souveraineté alimentaire pas seulement comme un concept mais aussi comme une culture. C’est pourquoi à Cluj-Napoca, autant l’échange culturel sous forme de musique, de film ou de danse que les visites de terrain dans les communautés rurales locales étaient mise à l’agenda. Toute la nourriture consommée lors du forum était par ailleurs produite localement par un nombre conséquent de volontaire qui ont permis le bon déroulement du forum. Telle est la vision et la philosophie de Nyéléni.

Pour les organisations paysannes roumaines, ce fut une magnifique opportunité de pouvoir accueillir le forum. Une meilleure visibilité a été conféré à la situation des 4.7 millions de paysans et paysannes en Roumanie. Avec l’adhésion de la Roumanie à l’Union Européenne, l’agriculture industrielle s’est fortement développée de manière concomitante, dégradant ainsi les conditions de vie de la population et particulièrement des communautés rurales traditionnelles qui ont été forcée d’abandonner leurs exploitations agricoles. Par le biais de ce forum, la paysannerie roumaine entend capter l’attention de la société civile européenne.

La déclaration finale et toutes les informations seront sur le site web de Nyéléni : http://nyelenieurope.net

en Lien: 
> Conclusion du Forum pan-européen en Roumanie: la souveraineté alimentaire décolle en Europe de l’Est
 
> sélection des meilleures images de la semaine