Pour une souveraineté énergétique

La souveraineté énergétique va de pair avec la souveraineté alimentaire. Elle ne signifie pas un auto-approvisionnement en énergie, elle donne la priorité à des filières énergétiques courtes, durables, transparentes et génératrices d'emplois. La souveraineté énergétique garantit l'implication de la population dans les choix de politique énergétique, favorise l'accès aux crédit pour une production décentralisée.

Construire un mouvement commun pour la souveraineté alimentaire et la souveraineté énergétique découle du bon sens: en effet, des filières agricoles et alimentaires courtes et autonomes permettront de substantielles économies d’énergie par rapport à une agriculture industrielle basée sur le marché mondial (car on diminue l’énergie grise de la fabrication/transport des fourrages concentrés, engrais, pesticides et le transport inutile des produits alimentaires). La production d'énergie décentralisée dans les exploitations agricoles pourra alors répondre aux besoins.

 Plus d'infos:

> La souveraineté alimentaire va de pair avec la souveraineté énergétique (mars 2011)

> Communiqué de presse: "la souveraineté énergétique va de pair avec la souveraineté alimentaire" (17.03.2011)